Ecovillage ?

Un écovillage (ou éco-village, éco-lieu, éco-hameau), est une agglomération (rurale ou urbaine) visant le plus possible l'autosuffisance et où la priorité est de placer l’Homme et l’environnement au centre de ses intérêts. Le principe de base est de ne pas prendre à la terre plus que ce qu'on peut lui retourner.

Le mot écovillage est né de la fusion des termes écologie et village. Il s'agit d'un terme largement utilisé pour représenter plusieurs modèles de lieux collectifs. Ils tentent d'intégrer un environnement social d'entraide ayant un faible impact sur l'écosystème. Pour y arriver, ils intègrent différents aspects comme la permaculture, construction écologique, production verte, énergie renouvelable, agriculture auto suffisante et plus encore.

La difficulté de rassembler les projets vient du fait qu'aucun des écovillages ne fonctionne de la même manière. Certains ont une vocation politique tandis que d'autres s'attachent surtout à la qualité de vie ou développent la création artistique. Les différences sont énormes entre un lieu rural alternatif, composé d'une population jeune et de passage, et une Société Civile Immobilière (SCI) créée par plusieurs couples retraités autour de valeurs écologiques. C'est pourquoi on peut aussi parler d'une communauté intentionnelle, dans le sens de mettre en commun certaines choses (lieux, outils...) de façon libre et choisie, plutôt que d'un écovillage. Le point commun de toutes ces initiatives est un lieu de vie collectif (rarement communautaire), écologique et solidaire.

Vécus comme des laboratoires d'expérimentations alternatives, les écovillages peuvent accueillir une production potagère, des constructions écologiques, un centre de ressources, un espace d'accueil, ou encore des ateliers artistiques. L'objectif est de créer, ensemble, un mode de vie convivial et juste, avec une empreinte écologique minimale. C'est l'aspect collectif qui constitue la plus grande des difficultés. Décider, construire, avancer ensemble est un véritable défi dans une société où l'individualisme prime. Mais la collectivité est également un atout : échange de connaissances, mutualisation des savoirs, partage d'outils et machines (véhicules ou électroménager par exemple) et surtout, stimulation permanente pour approfondir sa démarche

Le modèle de l'écovillage tente le plus possible d'intégrer l'habitat humain dans l'écosystème naturel, par l'intégration de communautés viables basées sur le développement durable. Le modèle est déjà appliqué dans plusieurs pays et met l'emphase sur :

Pour l'environnement
  • Maintenir la biodiversité
  • Protéger et restaurer les habitats naturels
  • Développer un modèle d'agriculture et de gestion forestière
  • Utiliser de façon efficace l'énergie, l'eau et les matériaux
  • Promouvoir un mode de vie écologique basé sur le développement durable
  • Valoriser une meilleure utilisation des ressources naturelles par la réduction, la récupération et la réutilisation
Pour l'humain
  • Fournir une meilleure qualité de vie basée sur la satisfaction des besoins fondamentaux
  • Créer un environnement propice à l'épanouissement intellectuel, affectif, et spirituel
  • Procurer un sentiment d'appartenance et de sécurité favorisant une participation active à l'effort collectif
  • Diminuer la charge de travail individuel
  • Réduire les dépenses, accordant à l'individu plus de temps pour ses loisirs et ses rapports sociaux
  • Améliorer la santé physique et mentale grâce à un mode de vie sain
  • Participer activement à la vie sociale et économique de la communauté
Pour la communauté
  • Une façon efficace de ramener les jeunes en région
  • Stimuler l'économie rurale
  • Développer la vie culturelle dans nos campagnes
  • Permettre la recherche et le développement sur les collectivités viables sous la forme d'un modèle nouveau.

Source: Ekopédia

Slide-3
Slide-2
Slide-1
Slide-4

espacement
Ferme de la Chaux  21360

La Bussière-sur-Ouche
Nous contacter